fbpx

Maladie de Marek: L’identifier et la prévenir

MALADIE DE MAREK

La maladie de Marek chez les poules vous inquiète-t-elle ? 

Pensez-vous que votre poule est atteinte?

Que vous éleviez des poules pour les œufs ou la viande, c’est une maladie à laquelle vous devez être attentif car elle peut facilement décimer votre troupeau.

Qu'est-ce que la maladie de Marek chez les poules

La maladie de Marek est sans conteste l’une des maladies les plus répandues chez les poules. 

Elle est l’une des rares maladies que l’on peut constater dans les petits élevages de basse-cour et les poulaillers commerciaux.

La maladie de Marek est très virulente et présente de multiples manifestations, notamment neurologiques (liées au cerveau et au système nerveux), viscérales (infection et tumeurs des organes) et cutanées (tumeurs des follicules des plumes).

La maladie de Marek est une maladie virale des poulets causée par le virus de l’herpès. Les recherches actuelles montrent qu’il existe six mutations du virus qui peuvent provoquer la maladie.

Le virus peut aller de non pathogène (ne provoquant pas de maladie) à hautement pathogène (provoquant la maladie et la mort), et cela dépend de la souche de la maladie de Marek attrapée.

La maladie a été constatée pour la première fois par le brillant vétérinaire hongrois Jozsef Marek en 1907. 

Lorsqu’il a écrit son article sur le sujet, il était probable qu’une seule souche de virus existait, mais depuis, d’autres souches ont muté.

Des sources dignes de foi affirment actuellement que la maladie de Marek est si répandue que vous l’avez déjà dans votre troupeau ou que votre troupeau a été exposé – ne paniquez pas ! En lisant sur la maladie et en la comprenant, vous pourrez orienter vos décisions et votre traitement.

Quels sont les symptômes de la maladie de Merek

maladie de marek

Certaines poules ne montrent aucun « symptôme » de maladie. Ils peuvent simplement y être résistants, ou le type de virus attrapé peut être non pathogène (ne provoquant pas de maladie).

Il convient de noter qu’il existe quatres manifestations différentes de la maladie de Marek : neurologique, viscérale, cutanée et oculaire. 

Les signes de chacune de ces formes varient : certains oiseaux présentent tous les signes, d’autres pas autant.

Neurologique

La forme neurologique de la maladie est la plus remarquable et la plus inquiétante dans sa présentation.

Les symptômes sont principalement causés par des lésions affectant le système nerveux et plusieurs autres problèmes suivent généralement.

Parfois, l’oiseau atteint présente une paralysie temporaire qui se résout spontanément.

  • L’oiseau présente des signes de paralysie progressive, généralement au niveau des pattes ou des ailes. Souvent, l’oiseau a l’air de faire le grand écart.
  • Torsion de la tête d’un côté ou vers l’arrière.
  • Problèmes respiratoires tels qu’une respiration laborieuse.
  • Peau foncée ou violette (manque d’oxygène).
  • Diarrhée.

Oculaire

  • Grisonnement de la couleur des yeux.
  • Iris déformé.
  • Cécité.
  • Pupille de l’œil non réactive.
Cutané
 
  • Lésions autour des follicules des plumes.
  • Ulcères et/ou croûtes autour des follicules.
Viscéral (interne)
 
Souvent, le seul diagnostic de la maladie de Marek viscérale est malheureusement post mortem, en raison de la nature des maladies internes.
  • Des tumeurs cancéreuses se développent à l’intérieur de l’oiseau sur les organes.
  • Perte de poids.
Il est aussi très fréquent que vos poules arretent de pondre si elles sont atteintent de la maladie de Marek.

Comment les poules attrapent la maladie de Marek?

maladie de marek

Le virus se propage principalement par les squames infectées (cellules de peau morte) d’autres oiseaux. Toutefois, il peut être transporté dans les porteuses de poules sales, sur les vêtements et les bottes, par les oiseaux sauvages et par les ténébrions dans le poulailler.

Il peut vivre jusqu’à 65 semaines à température ambiante dans les poulaillers et pendant des années dans le sol.

Le virus se propage horizontalement, c’est-à-dire de poulet à poulet, et non de la poule à l’œuf. 

Le virus se propage donc plus rapidement parmi les poules vivant dans des conditions étroites – assurez-vous que vos poules ont suffisamment d’espace !

L’âge primaire de manifestation de la maladie se situe entre 5 et 25 semaines, mais cela ne signifie pas que les oiseaux plus âgés n’en souffriront pas. Cela signifie simplement que les jeunes oiseaux sont plus sensibles.

Comment prévenir la maladie de Marek?

La vaccination des poussins contribuera certainement à atténuer la gravité d’une épidémie si elle devait se produire. 

Toutefois, le vaccin n’empêche pas l’oiseau de contracter la maladie de Marek.

Le vaccin permet simplement à l’oiseau de développer une meilleure immunité contre la maladie, réduisant ainsi la probabilité de symptômes graves ou de décès, et il réduit également la propagation de la maladie en cas d’épidémie.

Une partie du problème réside dans le fait que le virus mute constamment, tout comme le virus de la grippe humaine, de sorte que vos oiseaux peuvent être vaccinés contre une souche de Marek mais pas contre celle qui les infecte.

Une autre façon de prévenir la propagation de la maladie de Marek est de ne pas ajouter de poules supplémentaires à votre troupeau existant.

Peu d’éleveurs de basse-cour le font. 

Nous sommes attirés par l’arrivée périodique de nouveaux oiseaux, il est donc très difficile de maintenir efficacement la maladie de Marek hors de votre troupeau.

Si vous êtes obligé d’ajouter des poules supplémentaires à votre troupeau, assurez-vous que les nouveaux oiseaux proviennent d’une source réputée qui pratique une quarantaine stricte. 

Comme toujours, un bon entretien, la biosécurité et la ventilation sont des outils essentiels dans votre lutte contre les maladies.

Le virus de Marek résiste à certains désinfectants comme le phénol, mais de nombreux éleveurs recommandent l’utilisation d’Oxine. Ce produit tue le virus et présente une très faible toxicité pour l’environnement.

Comment traiter la maladie de Marek?

Malheureusement, il n’existe actuellement aucun traitement/cure pour la maladie de Marek. 

Selon la gravité de la maladie, certains oiseaux peuvent être traités de manière conservatrice et ne nécessitent pas d’abattage. Cependant, ils resteront porteurs de la maladie pour le reste de leur vie.

Est-ce que toutes mes poules sont affectée?

Si une poule de votre troupeau contracte la maladie de Marek, il est probable que tous l’auront. 

Cependant, tous ne présenteront pas de symptômes ou ne seront pas malades. 

Les poules qui ont été vaccinées ont une plus grande immunité, mais ceux dont le système immunitaire est faible ou qui souffrent d’un autre problème de santé succomberont probablement.

Chez les oiseaux infectés qui présentent une forte immunité ou une résistance, le virus passe en mode « veille ». 

Il s’insère dans la séquence d’ARN de l’oiseau et reste en sommeil. Si l’oiseau est immunodéprimé à un moment ultérieur de sa vie, le virus peut émerger à ce moment-là et provoquer des symptômes.

Devrais-je vacciner mes poules?

Il s’agit d’une décision très personnelle. 

Si vous souhaitez que votre troupeau soit entièrement « biologique » ou si vous n’aimez généralement pas les vaccins, vous devez savoir que si la maladie de Marek attaque votre troupeau, les pertes seront probablement importantes.

Les oiseaux qui n’en meurent pas seront porteurs pour le reste de leur vie. Vous ne devez donc pas vendre, donner ou prêter vos oiseaux à d’autres propriétaires de troupeaux.

Si vous choisissez de vacciner, vous risquez quand même de subir des pertes. 

Certains propriétaires de troupeaux ont fait vacciner des poussins dans les couvoirs pour les voir mourir plus tard d’une souche différente. Le vaccin ne garantit pas l’immunité.

Si vous exposez vos poules, la vaccination est fortement recommandée – car vos filles seront en contact avec d’autres poules et la probabilité qu’elles attrapent la maladie de Marek est fortement augmentée.

De nombreux éleveurs et aviculteurs recommandent la vaccination car la maladie de Marek semble être très répandue. Si elle est endémique dans votre région, il serait prudent de la vacciner.

 

Si vous avez des poules plus âgés qui n’ont pas été vaccinés, il est possible de les vacciner à tout moment. Cependant, cela peut devenir une perspective coûteuse et, comme indiqué précédemment, le vaccin ne garantit pas l’immunité.

Mes poules peuvent-elles contaminer d’autres oiseaux avec la maladie de Marek ?

En général, la maladie de Marek est principalement une maladie des poulets, mais certaines sources affirment qu’elle peut se propager entre différents types d’oiseaux.
 
Pour être sûr, plutôt que désolé, envisagez de garder des oiseaux comme les cailles, loin de vos poulets, car ils peuvent attraper d’autres maladies à partir d’eux. 
 
Il existe de nombreuses autres maladies qui peuvent se transmettre d’une espèce à l’autre, aussi la prudence n’est-elle jamais de mise.

Questions fréquentes sur la maladie de Marek

Q : Comment puis-je savoir si elle est active dans ma région ?

R : Vous pouvez commencer par appeler votre bureau local de vulgarisation – ils devraient avoir l’information. Parlez également aux éleveurs de volaille de votre région ; ils sont toujours une mine d’informations ! S’ils ont été incommodés par la maladie de Marek, demandez-leur où ils ont obtenu les poussins…

Q : Est-ce que je peux l’attraper ?

R : Non, la maladie de Marek n’est pas contagieuse pour l’homme.

Q : Puis-je manger les œufs et la viande d’un oiseau infecté ?

R : Le virus ne passe pas de la mère à l’œuf – les œufs sont sans danger. Veillez simplement à les nettoyer correctement.

La viande d’un oiseau infecté peut être consommée à condition qu’elle soit correctement cuite, mais nous ne le recommandons pas. Cependant, il y a de fortes chances que vous ne puissiez pas le faire, car les oiseaux infectés doivent être incinérés pour éviter la propagation de la maladie.

Q : Comment puis-je savoir si mes poules ont contracté la maladie de Marek ?

R : La seule façon d’en être certain est de faire un test de laboratoire et une évaluation par un vétérinaire. Cependant, si leurs symptômes correspondent à ceux mentionnés plus haut dans cet article, il est probable qu’elles aient la maladie de Marek.

La maladie de Marek est une maladie très répandue chez les poulets. Il s’agit d’un virus cancérigène et, à ce titre, il fait l’objet de recherches constantes en raison de ses implications pour le traitement humain.

En tant que virus, il mute constamment et représente donc un défi en constante évolution.

L’oiseau vacciné est quelque peu protégé, mais les oiseaux non vaccinés risquent de succomber à une souche plus contagieuse de la maladie.

Il est difficile, voire impossible, pour l’éleveur moyen de volailles de basse-cour d’empêcher la maladie de Marek d’atteindre son troupeau. Malheureusement, certains subissent des conséquences dévastatrices lorsque la maladie se déclare, mais pour la plupart d’entre nous, l’impact est minime.

Le fait de garder votre troupeau en bonne santé, de pratiquer un bon entretien et d’appliquer une quarantaine stricte vous aidera à lutter contre cette terrible maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.