fbpx

Poule de Soie – Tout ce que vous devez savoir

poule de soie Le guide delevage complet poule de soie

La poule de soie est littéralement un ours en peluche vivant, toute douce et mignone et à l’apparence inhabituelle !

Leur aspect étrange, leur gentillesse et leurs aptitudes maternelles sont assurément ce qui les fait aimer de nombreuses personnes.

Aujourd’hui, nous allons apprendre à connaître cette race de poule insolite.

Nous aborderons ses aptitudes à pondre des œufs et son caractère avant d’apprendre à reconnaître une vraie poule de soie et de déterminer si elle convient à votre élevage.

 

Poule de soie - Le guide d'élevage complet

Poule de soie - histoire

L'histoire de la poule de soie

Il est indéniable que la poule de soie est une race très ancienne, vraisemblablement originaire de Chine.

On estime que la poule de soie date de la dynastie des Han, en 206 avant notre ère.

Le nom chinois de la poule de soie est wu-gu-Ji, ce qui veut dire « à ossature noire ». Une autre appelation de cette poule est la poule de soie chinoise. Les indications sont très convaincantes en faveur de son origine chinoise, mais on ne peut pas en être complètement certain.

Elle a été évoquée pour la 1re fois par Marco Polo (vers 1290-1300) au cours de son extraordinaire périple à travers l’Europe et l’Extrême-Orient. Même s’il n’a pas vu le petit oiseau, un autre voyageur lui a décrit l’oiseau et il l’a mentionné dans son récit comme « une poule à poils ».

Lorsque la poule de soie a fait connaissance avec le public européen, on a prétendu que la poule était le fruit d’une poule et d’un lapin, ce qui au XIXe siècle n’était pas si incroyable !

Apparence de la poule de soie

poule de soie

Les poules de soie sont assurément des créatures bien distinctes des poules  »normales » à de nombreux égards ! Elles sont donc considérées comme étant des poules d’ornements.

La crête de la tête doit faire penser à un pompon (semblable à celui d’une poule polonaise). S’il y a un peigne, il doit avoir la forme d’une noix, quasi circulaire.

La coloration du peigne doit être en noir ou en violet foncé – une autre couleur prouve que ce n’est pas une poule de soie pure.

Elles possèdent des lobes d’oreille de forme ovale de teinte bleu turquoise et des caroncules de couleur sombre.
Son bec est court, assez étendu à la base, et il est normalement de couleur gris/bleu. Ses yeux sont noirs.

La poule soie est une poule naine. Son corps est large et trapu, le dos est petit et la poitrine est volumineuse.

Elles ont 5 doigts au lieu des 4 habituellement trouvés chez les poules. Les deux orteils extérieurs sont recouverts de plumes.

Les pattes sont petites et larges, de coloration grise.

Son plumage est dénué de barbicelles (les accrocs qui retiennent les plumes ensemble), d’où son apparence pelucheuse.

Le plumage principal est semblable au plumage de dessous des poules ordinaires.

Le manque de fixation des plumes implique qu’une poule soie ne peut pas voler.

En outre, les plumes ne sont pas imperméables, ce qui rend le spectacle d’une poule de Soie mouillée désolant.

Si ces plumes se retrouvent mouillées de façon importante, elles doivent être essuyées avec des serviettes ou même sécher au sèche-cheveux, ce que les poules de soies apprécient si cela est fait correctement.

En dessous de toutes ces plumes, la poule de soie a la peau et les os noirs. Cette particularité en fait malheureusement un met raffiné dans plusieurs provinces d’Extrême-Orient.

 

Les standards de la poule de soie

Selon le standard de perfection de la poule soie, le poids du coq est de 1 kilos pour le coq et celui de la poule de 900 gr. Les peignes sont de type noix.

Les autres caractéristiques standards de la race de poule de soie sont les suivantes :

  • Un bec épais et court, dont la pointe est courbée.
  • Une tête à la surface lisse, à la chair fine et douce.
  • Les yeux sont arrondis, gros et prononcés.
  • Des caroncules de taille moyenne chez les poules de soie non barbus, dissimulés par la fourrure ou tout à fait inexistantes chez les poules de soie barbues.
  • Une crête douce et fournie, de volume moyen, aussi relevée que le permet la crête chez les mâles, avec des plumes soyeuses qui se déploient avec élégance vers l’arrière.
  • Un cou court qui se cambre harmonieusement, avec des plumes pleines qui descendent sur les épaules.
  • Une tête de dimension modérément petite et portée de telle sorte qu’une droite tracée parallèlement à l’extrémité de la queue traverse le peigne.
  • Une queue courte, assez effilochée à ses extrémités et bien déployée à sa base, garnie en dessous de plumes souples en quantité abondante
  • Ailes de taille moyenne, serrées, déployée presque horizontalement et bien en arrière.

Ponte et oeufs de la poule de soie

Les poules soie sont parmis les meilleures poules pour couver des oeufs.

Toutefois, elles ne sont pas les plus aptes à pondre elles-mêmes. Les poules soie ne produisent annuellement entre 100 et 120 œufs et sont réputées pour arrêter leur production durant les mois chauds de l’été.

Leurs œufs, bien que petits, sont cependant tout aussi remplis de nutriments que ceux des poules de plus grande race et ont un goût délicieux.

Ces petits œufs sont d’une couleur standard brun-crème.
Elles ont tendance à pondre chacune environ 3 œufs par semaine. Elles sont plus susceptibles que les autres poules de pondre pendant les hivers froids, car leurs plumes duveteuses les gardent au chaud.

Les poules de soie sont à jumelées avec des poules pondeuses plus productives si l’éclosion des œufs est le but souhaité. 

Leur penchant pour la couvaison interrompt leur ponte, donc cette particularité qui fait des poules de soie de bonnes mères nourricières les rend moins aptes à devenir de véritables mères.

Tempérament de la poule de soie

Les poules de soie sont très populaires parmi les éleveurs de poules de basse-cour et les familles qui souhaitent que leurs enfants s’initient à l’élevage de volailles. Elles sont connues pour leur attitude calme, leur gentillesse et leur docilité.

Même les mâles ont un bon caractère. Ils sont doux et charmants et aiment les interactions avec les humains. Les enfants les trouvent même faciles à manipuler et à câliner. 

Leur docilité peut entraîner des problèmes dans le poulailler lorsque des races de poules à la personnalité plus dominante côtoient les poules de soie.

Elles se débrouillent bien en captivité et aussi lorsqu’on leur permet de se balader en liberté. Elles ne sont pas douées pour le vol et ne sont pas capricieuses. Pour les petites surfaces, les familles et les fermes qui ont besoin de poules couveuses, la poule de soie a un tempérament parfait.

 

Conseils santé de la poule de soie

poule de soie

En règle générale, les poules de soie ont tendance à ne pas présenter plus de problèmes de santé que les autres races de poules. Elles sont cependant plus exposées aux infestations d’acariens et de poux en vertu de leur plumage duveteux. Il est donc essentiel de vérifier régulièrement la présence de ces parasites chez les poules soie.

Si des parasites sont détectés, la poules de soie doit être traitée de manière appropriée. Le traitement peut être dispensé par son maître ou par un vétérinaire. Le traitement doit être appliqué sans tarder en prévision du risque de transmission de l’infestation au reste de l’élevage. De sérieux problèmes de santé peuvent apparaître chez les poules si les parasites ne sont pas maîtrisés.

Voici notre article pour stopper pour prévenir et stopper une infection de poux de poules.

Le bain de poussière est une activité essentielle pour les poules de soie afin de prévenir l’installation de puces, d’acariens et de poux. Les poules doivent disposer de suffisamment d’espace pour le bain de poussière. Et, comme pour toutes les poules, les poules de soie doivent être vermifugées régulièrement. Les nuisibles internes peuvent aussi causer des problèmes dans un élevage s’ils ne sont pas détectés et traités.

La maladie de Marek est un problème de santé qui peut toucher les poules de soie. Cette maladie virale est due à une mutation d’un virus de l’herpès. Selon la souche concernée, le virus peut être non pathogène ou hautement pathogène. Bien que de nombreux éleveurs aient créé une immunité naturelle, la vaccination est également possible pour garantir la santé des poules de soie.

Et si ma poule de soie est mouillée?

Poule de soie 2 poule de soie

Sécher rapidement votre poule de soie peut faire la différence entre la vie et la mort de votre poule soie.

Étant donné que les plumes ne sont pas accrochées les unes aux autres sur cette race « pelucheuse », elles ne sont pas étanche, à la différence des autres races de poules. Cela implique qu’elles risquent d’attraper facilement un coup de froid et de mourir d’hypothermie, surtout s’ils habitent dans des climats froids.

 

6 conseils pour prendre soin de votre poule de soie

  1. Oubliez l’incubateur artificiel pour l’éclosion des poules de soie. Ces Excellentes mamans s’asseoitent sur leurs œufs jusqu’à ce qu’ils soient éclos. Après la naissance, elles démontrent un excellent instinct maternel.
  2. Gardez un œil sur les petits. Vu que les poules de soie ont un plumage très dense sur le bas du corps, les jeunes poussins risquent de s’emmêler dans ces plumes. Cela peut aboutir à des fins malheureuses.
  3. Si vous employez une couveuse, optez pour la qualité. Les œufs de soies sont susceptibles d’être endommagés par une humidité mal contrôlée. Un réglage précis de l’humidité est donc primordial dans le choix de la couveuse.
  4. Offrez leur un logement sûr. Les poules ont besoin d’un poulailler de bonne qualité pour les protéger des prédateurs et des intempéries. Un poulailler en treillis métallique galvanisé et en bois solide avec des serrures robustes fera l’affaire s’il est équipé de nichoirs adéquats. (voir mon article sur comment choisir son poulailler)
  5. Toilettez-le en douceur. Bien que les poules de soie se baignent et se prélassent pour conserver leur apparence soignée, un petit toilettage supplémentaire est parfois nécessaire. Un rinçage rapide, suivi d’un séchage par tapotement, suffit généralement. Un contrôle régulier des parasites est également un élément de toilettage nécessaire.
  6. Donnez aux poules de soie une alimentation équilibrée. Bien qu’ils n’aient pas de besoins alimentaires particuliers, une alimentation riche en protéines et un mélange sain de céréales, de graines et de végétaux leur permettront de rester en forme. À l’approche de la ponte, un aliment spécialisé pour poules pondeuses garantira que les poules reçoivent suffisamment de nutriments pour produire leurs œufs.
  7. Faites attention à ce que les poules et coq dominants ne s’en prennent à vos poules de soie.

Vous savez maintenant comment élever ces jolies boules de poils que sont les poules de soie. 

Si vous avez des question, n’hesitez pas à nous les poser en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.